La chronique d'Albert

La chronique d'Albert est maintenant disponible sur le net. Parlez en autour de vous, vos commentaires sont les bienvenus.

Friday, November 07, 2008

Ce dont je me souviens à propos du développement de la stéréophonie en France

En 1945 au studio d’essai dirigé par Pierre Schaeffer, José Bernard et Jean Wilfrid Garrett ont remis au goût du jour les anciennes recherches des années 30 sur l’emploi d’une tête artificielle pour retransmettre une image de l’espace sonore au casque et prenaient comme cobayes les élèves de la classe de prise de son dont je faisais partie (On peut aussi évoquer les démonstrations de Clément Ader en 1881 qui a réalisé les premières transmissions publiques par fil, fondées, disait-il, sur les effets stéréoscopiques)
Au cours de ces travaux a eu lieu la première diffusion radiophonique,les deux voies étant commutées sur deux émetteurs à modulation d’amplitude ( chaîne Nationale et chaîne Parisienne) les seuls exploités à cette époque par la France pour la diffusion nationale. C’est aussi à ce moment que les premières écoutes par enceintes acoustiques ont été tentées et que le triangle équilatéral a été esquissé
Une exploitation nécessitant deux chaînes de diffusion n’était à ce moment là pas réaliste, c’est sans doute pourquoi il y a eu une grande période de sommeil pendant laquelle seules quelques émissions comme la célèbre Larme du Diable ont été réalisées qui n’avaient qu’un lointain rapport avec la stéréophonie c’était un spectacle utilisant deux voies son, sans rapports entre elles.
C’est avec l’exploitation de la modulation de fréquence et la construction par Mr Herbaut d’un système émission-reception permettant la transmission simultanée de deux voies son de très bonne qualité que dans les années 56 -et suivantes les recherches ont été menées au Laboratoire d’acoustique de I’O.R.T.F. sous la direction de Monsieur Chatenay et de son adjoint Mr Condamines. Toutes les solutions et tous les systèmes existants ont été testés longuement et comparés les uns aux autres au cours d’écoutes en aveugle par de nombreuses populations:
Musicienscomédiens,auditeurs divers et évidemment des Chef opérateurs du son De nombreuses têtes artificielles ont été construites au Laboratoire pour arriver à ce que nous avons estimé comme meilleur compromis: le Couple O.R.T.F. construit artisanalement d’abord et développé ensuite par la société SCHOEPS
Chaque année au cours du Festival du son, à Paris sous l’impulsion de Michel Philippot ,des confrontations amicales réunissaient tous les preneurs de son et producteurs des sociétés de Radiodiffusion internationales Chacun présentait ses meilleures productions expliquait ses méthodes de travail et des discussions générales permettaient de comparer les points de vue. Ces réunions ont été très profitables. Le couple O.R.T.F. quoique très apprécié par tous les professionnels pour ses qualités n’a pas eu tout de suite le succès que l’on espérait car il est moins compatible en monophonie que les systèmes coïncidents ce qui à cette époque ou la grande majorité des auditeurs écoutaient de cette façon était un défaut gênant et même rédhibitoire pour certain .Malheureusement alors que ce problème n’existe plus les auditeurs de monophonie étant devenus largement minoritaires, le procédé Français a du mal à faire sa place, plus personne ne sait pourquoi on lui a préféré les systèmes X.Y. M.S. ou multimicrophones mais l’habitude aidant on l’emploie encore trop rarement

2 Comments:

Blogger Serge said...

Bonjour,
Merci pour ce passionnant article sur la genèse du fabuleux couple AB-ORTF. En tant que preneur de son amateur, j'ai le grand bonheur de mettre en oeuvre un Schoeps MSTC-54, dont la restitution naturelle et en relief ne cesse de me ravir !
Je vous trouve cependant un peu pessimiste quant à la notoriété du couple ORTF ; en effet, ce procédé est souvent évoqué sur de nombreux forums spécialisés, y compris aux Etats-Unis.
Bien cordialement,
Serge.

1:25 PM  
Blogger la chronique d'Albert said...

Merci de votre intérét et bravo pour votre recherche de qualité.
Continuez, vous n'êtes plus beaucoup. Bien sur le couple est encore employé mais souvent avec des micros d'appoint, ce qui lui enlève une partie de ses qualités
Salutations professionnelles
Albert

4:14 AM  

Post a Comment

<< Home